Première vague de nidification des mésanges de 2020

Si comme nous vous avez la chance d’avoir un nichoir occupé par un couple d’oiseau, alors vous aurez sûrement remarqué les petits cris qui s’en échappent. En cette période, la majorité des nids abritent désormais des oisillons. La nidification des mésanges prenant bientôt fin, venez découvrir leur cycle de développement et en apprendre d’avantage sur la vie des oiseaux de nos jardins.

Les différentes étapes de la nidification

Entre la mi-mars et le mois d’avril, les oiseaux s’affairent à construire le nid qui accueillera leur portée. A dire vrai, c’est la femelle qui est en charge de la construction. Cela lui prend généralement une dizaine de jours, mais parfois moins. Le nid se compose d’abord de quelques bouts de mousses et de brindilles. Il est ensuite recouvert par du duvet, de la laine ou des poils.

Entre le début et la fin du mois d’avril, la femelle pond un oeuf par jour, généralement tôt le matin, jusqu’à ce que la ponte soit complète. En moyenne les mésanges charbonnières pondent entre 4 et 12 oeufs (5-6 en ville) tandis que les mésanges bleues en pondent entre 6 et 14 (8 en ville). La femelle commence généralement à couver dès que le dernier oeuf est pondu et ce pendant 14 jours. Durant cette période la femelle quitte régulièrement le nid pour de courtes durées. Lorsqu’elle couve, c’est le mâle vient la nourrir.

Les oisillons naissent entre la mi-avril et la fin du mois de mai, relativement en même temps. Il est fréquent que tous les oeufs n’éclosent pas. Le taux d’éclosion est d’ailleurs plus faible en ville qu’à la campagne. Se sont les parents qui retirent du nid les coquilles ouvertes. Une fois éclos, les oisillons passent une vingtaine de jours dans le nid et sont nourris par le mâle et la femelle. C’est plus de 8000 chenilles qui sont nécessaires pour nourrir une nichée!

La vie à l’intérieur d’un nichoir

S’il peut être par fois difficile d’observer en direct la vie des oiseaux de nos jardins, un de nos nichoirs est équipé d’un dispositif d’observation. Une caméra à infrarouge, combinée à des LEDs, permet de prendre des photos et de filmer dans le noir. Elle est contrôlée par une Raspberry Pi – un nano-ordinateur – programmé pour observer la vie à l’intérieur d’un nichoir.

L’extrait vidéo ci-dessous permet d’entrevoir ce qu’il se passe à l’heure du nourrissage. Les oisillons sont ici âgés d’une dizaine de jours.

Vous êtes intéressés par la nidification des oiseaux de vos jardins ? Vous souhaitez vous aussi effectuer des observations et en apprendre d’avantage sur leur vie ? L’assocation Planet-On travaille de pair avec le laboratoire EDB de l’Université de Toulouse Paul Sabatier et peut vous proposer de rejoindre un réseau d’observateurs volontaires.

N’hésitez pas nous contacter pour en savoir plus via notre page de contact !

Poster une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Allé en haut